Good'épices B Sardine l'Huile boite 4/4

Good'épices B Sardine  l'Huile boite 4/4
Good'épices B Sardine  l'Huile boite 4/4
Good'épices B
EN STOCK
6.56TTC
9.37TTC /Kilo
Conditionnement : 1x 0.7Kilo
Actuellement en stock
Article neuf

Ressources

Informations produit

Sardine à l'huile de colza 4/4

Les conserves de sardines à l'huile sont un mode de commercialisation des sardines conditionnées en boîtes métalliques. La mise en boite se fait avec des sardines étêtées, éviscérées et cuites, l'espace libre étant rempli d'huile végétale parfois enrichie de condiments. Les premières conserves n'utilisaient pas d'huile qui, utilisée par la suite, apporta ses saveurs tout en contribuant à la qualité de la conservation.

Jacques Savary des Brûlons, dans son Dictionnaire Universel du commerce édité en 1723, les mentionne1 en disant : « que l'on met en sausse dans de petites boètes que l'on appelle sardines confites ».

En France, l'invention en 1795 de l’appertisation par Nicolas Appert, méthode stérilisatrice publiée par ses soins en 1812, a permis la production de sardines en boites de fer-blanc à partir de 1823 par un nommé Pierre-Joseph Colin, qui exerçait le métier de confiseur à Nantes. Dès 1825, il possédait plusieurs usines, ces friteries se multipliant ensuite sur la côte bretonne avec le développement de la pêche. La conserve a d'abord été un produit peu considéré notamment donné aux matelots avant d'être l'objet d'une plus large consommation en proportion de la baisse de son prix

À l'intérieur des conserveries, les femmes et parfois des enfants travaillaient à la mise en boîte des sardines pendant que dans d'autres ateliers, les ouvriers soudeurs fabriquaient les boîtes de manière rudimentaire. Par la suite, la région de Concarneau étant dans une période de crise de la pêche, des ouvriers des trente-trois usines que comptait la ville s'opposèrent fortement en 1909 à l'installation de sertisseuses. Déjà, à cette même date, beaucoup de ces usines se diversifiaient en produisant également des conserves de thon germon, les ouvrières se consacrant notamment à l'épluchage une fois le poisson cuit.

Le Port-musée de Douarnenez est installé dans une ancienne conserverie de sardines. Aujourd'hui, la plus vieille conserverie au monde se trouve à Douarnenez. Un collectionneur de boites de sardine est un puxisardinophile.